Avant 1967, la Ferme Prémol et un avion qui atterit

Avant 1967, la Ferme Prémol et un avion qui atterit
Avant 1967, la Ferme Prémol au milieu des champs et... un avion qui atterrit

6 mars 2008

Visite de la Tour Prémol

avec Annick Clavier, conservatrice et archéologue à la conservation du patrimoine en novembre 2007.
Nadine Gauvin, Xavier Mezerette, Elisabeth Calandry


En préalable, on peut dire que Madame Clavier s’est montrée très disponible dès qu’elle a été contactée et très enthousiaste pour partager ses connaissances sur les maisons fortes du moyen-âge dont elle est une spécialiste. Elle nous a montré beaucoup de petits détails significatifs que nous n’aurions jamais pu voir sans elle. Durée de la visite : 1h30 !
La tour carrée en brique de l'actuelle Maison de l’Enfance a été construite vers 1350 ( au début de la guerre de cent ans, juste après le rattachement du Dauphiné à la France et l'épidémie de peste noire…) par un noble, Guigues de Vaulnaveys, pour lui servir de lieu d’habitation. La tour comportait 4 étages (les niveaux des planchers sont très visibles). Le rez-de- chaussée était une sorte de réserve, le 1er étage un sorte de salle de séjour et d’apparat (cheminée dont certains éléments sont très visibles, entourée de 2 fenêtres à l’Ouest) à laquelle on accédait par une galerie extérieure (porte sur la face Est dont le haut est encore visible avec un appareillage de brique très soigné) ; au dessus il y avait ce qu’on appelait des « camera » (peut-être des chambres) et une sorte de grenier… Un mystère demeure : où étaient les latrines ?

La construction de la tour est très soignée, c’est sans doute pour cela qu’elle s’est bien conservée. Madame Clavier nous a montré plein de petits détails dans l’appareillage des briques (je n’ai pas retenu les termes techniques) à l’intérieur de la tour qui permettent de comprendre comment elle était utilisée. Les « trous » réguliers dans les façades, les boulins, (visibles de l’extérieur, comme sur l'Eglise St André à Grenoble) sont les emplacements dans lequel étaient passés les bois d’échafaudage… Les échafaudages ne s’appuyaient pas sur le sol… pour économiser le bois entre autre… La Tour des Chiens à Corenc est assez semblable mais moins bien conservée. Le château des évêques à St Martin d’Hères et l’Evêché de Grenoble, construits à la même époque sont eux aussi en briques. Depuis nous sommes allés aussi voir la tour ronde de la Bâtie à St Ismier dont l'appareillage de brique est beaucoup moins homogène.
Il faut imaginer près de la tour : des communs (cuisine, écuries pour les chevaux, granges, réserves, logement des serviteurs, etc…) pour faire vivre au total une douzaine de personnes mais aussi des douves et des fossés plein d’eaux : la maison-forte est loin de la ville, peut-être pour se protéger des épidémies … Il y a des « archères », encore visibles, sur la façade nord pour tirer à l’arbalète… Les bandes de brigands étaient redoutées.
Les autre bâtiments que l’ont voit actuellement ont été construits entre le 16ième et le 19ième siècle comme le laissent penser certaines fenêtres, peut-être sur l’emplacement des bâtiments précédents ?
Guigues de Vaulnaveys était juriste (on retrouve sa signature sur les documents du Dauphin) mais il vivait aussi de ses rentes et de ses propriétés agricoles. Il est propriétaire de moulins dans les environs : l’utilisation de la rivière a été concédée à sa famille au siècle précédent. Le Verderet coule à l’air libre, le Drac et l’Isère se promènent dans la plaine mais le site semble bien choisi, à l’abri des inondations. Les briques reposent quand même sur un soubassement de pierres (bien visible)
En 1475, la famille de Vaulnaveys vend la maison et les dépendances de la Tour de Vaulnaveys aux religieuses de Prémol. Il semblerait que ce soit pour payer la dot des 3 filles de Guiguonne de Vaulnaveys, veuve de André Duryf : Catherine, Hélène et Guillette…
Le « domaine de la Tour » restera propriété de la Chartreuse de Prémol au moins jusqu’en 1783… Mais c’est une autre histoire dont nous n’avons, qu’à peine parlé.
Madame Clavier pense que la Tour Prémol mériterait d’être valorisée par l’apposition d’une plaque explicative (comme la maison Stendhal).
Elle nous adonné copie de quelques documents en sa possession et notamment d’une liste de documents que nous pourrions consulter aux archives départementales.
Elle reste à notre disposition pour des explications complémentaires, pour envisager, par exemple, des visites ouvertes au public (pour l’inauguration de la plaque ?), la formation de guides bénévoles dans le quartier, la rédaction d’une plaquette explicative ?
Madame Clavier recherche aussi des photos de la Tour, avant sa réfection en 1968. Qui en a ?

1 commentaire:

Le chevalier Dauphinois a dit…

Grenoble dispose de quelques traces de son riche passé hélas peu mis en valeur.
J'ai été très heureux de lire cet article sur une tour que peu d'Isérois connaissent.
Quelle chance d'avoir pu la visiter avec une personne compétente.
Bravo pour cet article vivant et très instructif !


Ce blog a été créé en mars 2008. Depuis les visites et les articles (260) s'accumulent dans un ordre antichronologique, c'est à dire que le dernier article est le 1er visible... Pour mémoire le 1er article concernait la visite de la Tour Prémol construite en 1350 avec une conservatrice du patrimoine spécialiste du Moyen-Age.
Pour naviguer plus confortablement et trouver les articles qui vous intéressent nous vous conseillons
- d'utiliser la fonction rechercher dans ce blog
- de regarder dans la colonne de droite
la liste des articles (cliquez sur le petit triangle devant le mois ou l'année pour avoir tous les articles du mois),
- d'utiliser l'index des thèmes traités (toujours colonne de droite, cliquez sur le mot ou "libellé", par exemple "aéroport", et vous aurez tous les articles sur ce sujet par ordre antichronologique, et quand vous voulez voir les articles les plus anciens, regardez en bas à droite : il faut cliquer)
Il y a aussi , toujours dans la colonne de droite, une bibliographie, des liens externes,
etc.
Dans la colonne de gauche, il suffit de cliquer sur les photos pour les agrandir et voir les détails. Bonne promenade !

Il nous arrive de commettre des approximations, voir des erreurs. Nous en corrigeons spontanément quelques unes.
D'autres ne vous ont pas échappé, dites-le-nous ! Nous sommes ravis aussi de pouvoir compléter d'anciens articles avec des liens que l'on nous a signalés après coup ou des images de meilleure qualité...
Outre les documents nous recherchons aussi des témoignages, des anecdotes, etc.
La charte patrimoniale qui concerne notre quartier est accessible sur le site de la Ville de Grenoble... Elle a été le point de départ de ce blog. Nous y sommes très attachés.